Plus on aime, plus on souffre.